Les noll ont deux ailes

Pourquoi TDM et pas TDM?

Avez-vous saisi la différence que nous faisons entre TDM et TDM?
Non? Ok, on vous explique dès à présent …!
Nous sommes des Travailleurs Du Monde et non pas des voyageurs Tour Du Mondistes.

En effet, nous avons fait le choix de ne pas quitter notre travail pour parcourir le Monde. Du moins pas tous les deux, Nous le parcourons, d’expérience professionnelle en expérience professionnelle depuis 2008.

Nous venions à peine de nous rencontrer que nous partagions déjà nos expériences de voyage et le rêve d’en faire pleins d’autres ensemble. Nous n’avons pas mis longtemps à imaginer faire un Tour Du Monde et à s’acheter des livres sur le sujet (plus commun à l’époque que les blogs).

Mais voilà, la peur de lâcher un travail fort intéressant apportant sécurité financière et épanouissement professionnel nous a fait réaliser des choix différents: profiter de la chance d’être employé d’une société internationale et saisir des opportunités professionnelles à l’étranger au sein de cette même entreprise.

La première opportunité date de 2008 avec notre arrivée à Montréal. Vous trouverez sur ce blog de nombreux articles sur les Joies du Québec en été, en automne, en hiver. Ne cherchez pas le printemps, il ne dure que 15 jours et se passe les pieds dans la sloche, rien de funky à raconter!

La deuxième opportunité s’est offerte à nous 11 ans plus tard en 2019 et s’est conclu par un contrat d’expatriation à Melbourne. Malgré la pandémie et les différents lockdown, nous avons pour le moment pu découvrir le Queensland, le New South Wales, l’Australie méridionale, la Tasmanie et bien sur le Victoria où nous habitons.

Pourquoi ce choix de Travailleurs Du Monde? Parce que nous n’avons jamais voulu prendre cette grande décision d’arrêter de travailler pour voyager au long cours. Nous n’étions tout simplement pas près à assumer les conséquences d’un véritable Tour Du Monde: se priver pour constituer une réserve d’argent, gérer l’école des garçons nous-même, être 24h sur 24h tous les 4, renoncer au confort d’un chez soi pendant plusieurs mois, subir la fatigue d’une vie itinérante sur une longue période et surtout subir la fameuse déprime du retour quand le TDM prend fin.

C’est pourquoi nous avons fait le choix de réaliser nos rêves de changement, de découverte du Monde, de rencontres internationales en continuant de travailler et en ayant un chez soi à l’étranger.

Est-ce plus facile d’être TDM que TDM? Pas forcément! Premièrement, il faut avoir l’immense privilège d’être marié à une personne extraordinaire qui accepte d’adapter son parcours professionnel aux multiples changements et de redémarrer quasiment de zéro à chaque nouveau départ.  Merci mon amour! Sans toi, rien de tout cela ne serait possible!

Nous avons tous les deux grandis dans un environnement familial mobile, nos deux papa ayant eux aussi été des Travailleurs Du Monde. On a parfois un peu l’impression de revivre notre enfance. Le rêve de revivre à Tahiti ne me quittera jamais jusqu’à ce que je le réalise…

Ce choix demande beaucoup d’investissement professionnel pour que sa candidature soit retenue sur ces postes très demandés. Ce n’est pas que de la chance, comme on peut l’entendre parfois.

L’autre immense inconvénient, c’est bien sur l’éloignement avec notre
famille et nos amis, qui se prolongent d’année en année. Avec le contrat en Australie, on a franchi une nouvelle étape dans cette difficulté: voir nos deux gars démarrer leur vie d’adulte loin de nous. Pas simple, comme vous pouvez l’imaginer!

chez les Noll, ce sont les parents qui quittent le nid la larme à l’œil!

Surtout que le COVID s’est immiscé dans l’équation en rajoutant une inconnue de taille avec la fermeture des frontières! On est devenu des pros des jeux de société en ligne et des fêtes de famille en zoom!

Malgré les nombreux challenges, il y a bien sûr de multiples avantages.
Le premier est de poursuivre nos rêves de voyages et d’avoir des Week-ends qui ressemblent a des grandes vacances aux quatre coins du Monde.

et d’avancer dans sa To Do List. Rappelez-vous notre Kata … notre Done List grandies

De plus, il est bien évident que la relation avec les locaux est quotidienne même si elle est à priori professionnelle, elle devient le plus souvent amicale.

Et puis, cette solution nous permet d’accueillir sous les ailes des Noll des vrais Tour Du Mondistes et de partager notre passion du voyage.

Dans n’importe quelle formule, le principal c’est le voyage.

2 thoughts on “Pourquoi TDM et pas TDM?

  1. Pingback: Australie - Melbourne - Sydney - Melbourne - Les noll ont deux ailes

  2. Pingback: Australie - Victoria - Melbourne sa capitale - Les noll ont deux ailes

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: