Les noll ont deux ailes

Australie – Le bilan

La fabuleuse histoire qui se termine aujourd’hui a commencé en avril 2019. Vous trouverez dans cet article synthèse tous les liens vers les articles qui vous en disent plus sur chaque sujet. Utilisez le clic droit pour les ouvrir dans de nouvelles fenêtres et faire durer le plaisir de la lecture encore plus longtemps. Régalez-vous! Et surtout n’hésitez pas à commenter avec vos propres ressentis et expériences. Nous serons ravis de vous lire et d’échanger avec vous.

Nous vous avions raconté la genèse de cette mission de 3 à 6 mois, qui s’est prolongée par un contrat d’expatriation de 2 ans en Australie.

Même si le covid a terriblement réduit notre champ d’exploration et aura précipité notre départ,

nous garderons énormément d’excellents souvenirs de ce séjour en Australie.

les koalas

A commencer par un vrai coup de cœur pour Melbourne, magnifique ville, où nous avons habité pendant tout le séjour.

Le premier voyage qui nous a permis de découvrir la Rain Forest et de la barrière de Corail dans le Queensland.

L’immense surprise des digital nomad venus nous rejoindre.

pour partager un bout de l’aventure avec nous dans la joie et la bonne humeur. On fera ensemble les plus beaux spots de l’état du Victoria,

comme par exemple la célèbre Great Ocean Road

Le Prom

L’émeu est l’oiseau national de l’Australie

mais aussi 4 jours en Tasmanie,

Kangourou Island

le kangourou est l’animal national

et Sydney

Ils auront la chance que nous n’aurons pas de pouvoir aller dans les Territoires du Nord avant que les frontières entre états se ferment. Vous avez bien fait d’en profiter les jeunes et de nous pousser à en profiter d’entrée! Les opportunités se sont réduites par la suite. Moralité: ne jamais reporter à plus tard ce que l’on peut faire tout de suite!

Après votre départ, nous retournerons en Australie Méridionale, avec ce beau roadtrip Melbourne-Adelaïde dans notre Jaussie à la découverte des palmiers dans les célèbres vignobles australiens.

en Tasmanie pour en faire le tour complet

et à Cambera lors de l’aller-retour express Melbourne-Sydney.

Nous aurons la chance une fois d’aller en Australie Occidentale du coté de Perth et de voir les fameux Quokkas.

d’admirer les eaux turquoises de la cote Ouest.

Bien sur ce séjour à un petit gout d’inachevé. Aurons-nous la possibilité et le goût de revenir pour voir Brisbane, Freyser Island, Uluru, Kakadu National Park et parcourir la Gibb River Road, l’avenir nous le dira.

Malgré des conditions peu optimales, et ce record mondial de lock down, nous avons vécu ici une expérience inoubliable et nous nous considérons chanceux.

Nous avons aimé:

La facilité de faire des roadtrips et de pouvoir s’improviser facilement des stops nocturnes super sympa (merci wikicamp)

et parfois même extraordinaire

Les paysages sublimes

et parfois lunaires

Bien manger

avec des vues incroyables

et parfois idylliques

La faune endémique si différente de celle l’Amérique du Nord ou de l’Europe

Kookaburra
Echidné
Wombat
Diable de Tasmanie
Kangourou blanc

Avec parfois la possibilité de se retrouver au cœur de leur quotidien comme la remontée au nid des pingouins bleus avec  Bicheno Penguin Tours en Tasmanie ou à St Kilda

La Flore si étrange parfois

Banksia

Melbourne, la ville que nous préférons au monde, offrant de magnifiques ballade sur les bords de la Yarra

ou dans le splendide jardin botanique

Comprendre l’histoire des Australiens

Le street art omniprésent dans toutes les villes

Nous n’avons pas aimé:

Le record mondial de lockdown, même si nous étions très bien dans notre appartement avec une jolie vue sur la mer, la Yarra et Albert Fert du 34e étage.

Les prix plutôt élevés

Nous avons été surpris par:

Les serpents

Le tremblement de terre de force 5.8 sur l’échelle de Richter vécu au 34 étage de notre building

Nous regrettons

de ne pas avoir pu découvrir les Territoires du Nord et le West Australia Nord

d’avoir du annuler nos entrées au festival aborigènes

d’avoir renoncer aux spectacles et musées de Melbourne. Quel dommage d’avoir le recital au pied de son building et de ne pas pouvoir rentrer dedans!

De ne pas avoir pu voir un match de footy professionnel, ce sport qui n’existe qu’ici.

Mais ainsi va la vie, on ne peut malheureusement pas toujours réaliser tous ses rêves même quand on fait tout pour.

On en réalisera d’autres!

A bientôt pour de nouvelles aventures…

2 thoughts on “Australie – Le bilan

  1. Pingback: Nous par nous! - Les noll ont deux ailes

  2. Pingback: Québec - Tous pour un chalet - Les noll ont deux ailes

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: