Les noll ont deux ailes

Nouvelle Zélande – île du Sud – Oamaru

Ne faites pas comme nous, prévoyez un peu de temps pour cette ville complètement loufoque d’Oamaru.

Nous y sommes arrivés après 5h, et malheureusement le musée Steampunk HQ est fermé.

Ça a l’air vraiment drôle et incroyable.

De nombreux bâtiments publiques d’Oamaru utilisent pour leur construction des matériaux locaux fait de calcaires connu comme calcaire d’Oamaru.

Plusieurs bâtiments historiques clés dans le secteur centré autour de Harbour Street ont été bien préservés par l’action de l’Oamaru Whitestone Civic Trust comme une partie de l’enceinte historique de la ville.

Une colonie de manchots pygmées vivent dans une carrière abandonnée située dans le port. Encore des manchots qu’on ne trouvera pas!

Il est temps de poursuivre notre route. Tiens un site historique. Arrêtons-nous pour voir de quoi il s’agit!

Des peintures maori … détruites

Avec tout çà, il est tard, pas de DOC ni de Okay2stay dans les parages. On est fatigués. On décide de tenter un free camping en bord de rivière. On verra bien!

Au réveil, le rangers est là. On vous confirme donc qu’on n’est toujours pas doué pour le free camping. Pas d’amende (elle serait de 200$), juste quelques enseignements sur le free camping en Nouvelle-Zélande. On repart avec notre petite plaquette.

Utilisez campermate, nous dit le rangers. Vous allez y trouver des sites gratuits très jolis. Bien messieur, Ok messieur. Il nous laisse le temps de prendre le petit déjeuner et on décampe.

Campermate va devenir notre ami pour le restant du roadtrip. Le secret est de zoomer et zoomer, jusqu’à ce que les camping gratuits apparaissent. En effet, sans zoomer, on ne voit que les camping traditionnels dont on ne veut pas. On peut aussi y trouver les toilettes publiques, toujours très propres en Nouvelle-Zélande et les dump station. L’aventure continue.

Laisser un commentaire

%d blogueueurs aiment cette page :