Les noll ont deux ailes

Mexique – Yucatan – Jour 5 – Mérida

Aujourd’hui, nous vous proposons une journée rallye. Çà vous dit? C’est comme cela que nous avons visité Izamal et surtout Merida aujourd’hui. On vous pose un certain nombre d’énigme. A vous de trouver les réponses sur place ou de lire la deuxième partie de l’article.

En partant de Rio Lagartos, prenez la direction de Mérida. Sur la route arrêtez-vous à Izamal.

Enigme 1: Quelle est la couleur principale de Izamal?

Énigme 2: Ou trouve t’on les fresques du XVIe siècle initialement recouvertes de blanc de chaux et mises à jour de façon fortuite par l’employé qui nettoyait les murs?

Enigme 3: Quel est le pape qui apporta en 1993 une croix d’argent pour la statue de la vierge d’Izamal?

Énigme 4: D’où viennent les pierres du monastère de l’hémisphère Ouest?

Énigme 5: Comment s’appelle les petites crêpes de mais agrémenté de porc grillé et d’oignons fris?

Reprenez maintenant la route en direction de Mérida.

Énigme 6: Sur quel bâtiment peut-on voir des conquistadores, armés de hallebardes, foulant aux pieds des vaincus ?

Question 7:
Ou se trouve le Crito de la Unidad, un crucifix massif, symbole de la reconciliation entre les peuples maya et espagnol le Crito de la Unidad?

Question 8: Ou trouve t’on les fresques, peintes à l’huile de Fernando Castro Pachero?

Question 9: Trouvez sur le mur Ouest de l’Iglesia de Jesus qui fait face au Parque Hidalgo les deux pierres portant encore des reliefs maya.

Question 10: Ou peut-on admirer un grand escalier en marbre de carrere?

Réponse 1: La paisible cité coloniale d’Izamal est surnommée la Ciudad Amarilla, la ville jaune qui est la couleur arborée par la plupart de ses bâtiments.

Réponse 2: On trouve les fresques du XVIe siècle initialement recouvertes de blanc de chaux et mises à jour de façon fortuite par l’employé qui nettoyait les murs sur le sanctuaire de la vierge, que l’on approche par une rampe depuis la grande place.

Réponse 3:
Le pape Jean-Paul II apporta en 1993 une croix d’argent pour la statue de la vierge d’Izamal.

Un petit musée à l’arrière du bâtiment commémore sa venue.

Réponse 4: Lorsque les Espagnols conquirent Izamal, ils commencèrent par détruire la pyramide de Ppapp-Hol-Chacpour ériger l’un des premiers monastères. Commencé en 1533, l’édification du Convento de San Antonio de Padua fut achevé en 1561.

Réponse 6: vous pourrez prendre un en-cas traditionnel comme les panuchos, tortillas agrémenté de porc grillé et d’oignons fris dans le marché couvert bordé de petits restaurants locaux .

Confectionnés sur place.

Réponse 6: La casa de Montejo date de 1549. Destiné à l’origine à loger des soldats, fut converti en hôtel particulier par la famille Montejo qui l’occupa jusqu’en 1970. La façade  extérieure typique de la statuaire coloniale, avec des conquistadores, armés de hallebardes, foulant aux pieds des vaincus. Des bustes du conquistador Montejo le Vieux, de son épouse et de sa fille ornent aussi la façade.

Réponse 7: L’imposante cathédrale de Mérida a été édifiée (1561-1598) sur le site d’un ancien site maya, dont une partie des pierres entra dans sa construction. Derrière l’autel se dresse le Crito de la Unidad, un crucifix massif, symbole de la reconciliation entre les peuples maya et espagnol.

On découvre aussi un tableau representant Tutul Xiu présentant ses hommages à son allié, Francisco de Montejo. Les deux hommes avaient vaincus ensemble les Cocoms. La petite chapelle renferme la pièce religieuse la plus célèbre de Merida, la statue du Cristo de las Ampollas. On raconte qu’elle fut sculptée dans un arbre, qui frappé par la foudre, avait brûlé toute la nuit sans se consumer. Placé dans l’église d’ichmul, elle aurait été la seul objet à réchapper à l’incendie qui détruisit l’édifice.

Réponse 8 : Le Palacio de Gobierno héberge le gouvernement du Yucatan, On peut y admirer les fresques, peintes à l’huile achevées à la fin des années 1970, de l’un des derniers grands muralistes mexicains, Fernando Castro Pachero. Elles illustrent une histoire symbolique des Mayas et de leurs contacts avec les Espagnols.

Réponse 9: Datant du XVIIe siecle, l’iglesia de Jésus est le seul édifice a subsister d’un ensemble construits par les jésuites en 1618 avec des pierres récupérée d’un temple maya qui se dressait naguère au même emplacement.

Vous pourrez en trouver encore d’autres sur le mur du théatre Felippe Carillo Puerto.

Réponse 10: Le gigantesque Teatro Peon Centreras fut construit entre 1900 et 1908, a l’age d’or du henequen (sisal) de Mérida avec lequel on fabriquait des cordes. On y découvre un grand escalier en marbre de Carrare et une coupole ornée de fresques d’artisans italiens.

Nous avons aussi la chance de tomber par hasard sur un superbe spectacle de danse folklorique dans Call 60 rendu piétonnière (le dimanche) pour l’occasion et un concert de musicien au restaurant. Voici les images, le son suivra dans la vidéo prochainement.

Quelle journée! Il est temps d’aller au dodo, Hotel Doralba Inn. A demain!

Laisser un commentaire

%d blogueueurs aiment cette page :