Les noll ont deux ailes

Australie – Territoires du Nord – Kakadu National Parc

Un incontournable. Vraiment.

Bien que la passe soit un peu chère (seulement une passe à 40$/personne pour 7 jours est disponible), le parc vaut vraiment le détour. Ne pas oublier de passer par le Bowali visitor center afin de remplir toutes les bouteilles d’eau! Détail important pour apprécier la visite du parc.

Une des entrées du parc.

Pour les amateurs d’histoire, Kakadu est un parc des plus fascinants. On retrouve des traces de la culture aborigène un peu partout. On peut visiter des anciens abris, voir des peintures rupestres et s’informer sur leur culture et leurs légendes. La Nourlangie Rock Walk (Burrungkuy), marche plutôt facile, est alors fortement conseillée.

Les amateurs d’oiseaux ne seront pas non plus déçus! Les billabong regorgent d’oiseaux de toutes sortes, allant des cacatoès aux hérons en passant par les canards. Si les oiseaux ne réussissent pas à vous attirer, les kangourous et les buffles le feront peut-être. Avec un peu de chance, vous pourriez même apercevoir des chevaux sauvages. Prenez le temps de faire le tour complet du Andbangbang billabong.

Kakadu est un bon endroit pour espérer voir des crocodiles. C’est donc un moins bon endroit pour se baigner. Par contre, dépendamment de la période (information à demander au Bowali visitor center), deux endroits dérogent à cette règle. La première, Maguk, accessible seulement en 4WD, présente une eau chaude et transparente. Vous pourriez nager parmi les quelques sortes de petits poissons présents et une population humaine réduite. Légèrement plus accessible, Gunlom (Waterfall creek), serait la deuxième option disponible.

Maguk

Presque partout dans le parc, on peut aussi admirer des fourmilières pouvant dépasser la grandeur d’un homme! Cependant, soyez sans crainte; malgré leurs omniprésences, vous n’allez pas vous sentir envahi par eux. Les mouches, d’un autre côté…

Une des nombreuses fourmilières.

Sincèrement, on ne le redira jamais assez, Kakadu vaut vraiment le détour. D’ailleurs, on vous conseillerait même plus qu’une journée. Plusieurs endroits permettent de dormir dans le parc, allant des terrains de camping aux hôtels dans la petite ville de Jabiru (oui, le parc est tellement grand qu’on peut y retrouver une ville!).

Laisser un commentaire

%d blogueueurs aiment cette page :