Les noll ont deux ailes

Inde – New Delhi – 5 jours dans la pollution

Delhi est, comment dire, pollué, irrespirable, sale. Pire que ce que je m’imaginais. Dans le vieux Delhi, on marche sur un épais tapis de déchet. Impossible de voir le ciel au-delà de l’épaisse couche de pollution. Quand tu te mouches, c’est noir. Beurk.

Old Delhi

Bon, à pars ça. On a commencé par visiter le vieux Delhi. Les fils électriques sont pelés même à quelques centimètres en haut de notre tête, mâchouillés par certains singes imprudents. On a pu voir un éclair électrique! Il y a aussi un petit resto charmant, Paranthe Wali Gali. Pas le temps pour une photo! C’était déjà dans notre ventre!

Il y a des petits marchés partout. On en a profité pour acheter quelques épices au Sadar Bazaar!

Street food du vieux Delhi. C’était incroyablement bon!

Puis, nous sommes allés à Jama Masjid. Très joli temple, mais les photos sont interdites à l’intérieur, malheureusement.

Jama Masjid

Nous sommes ensuite allés voir le Red Fort. C’était gigantesque! C’est là aussi où les résidents ont commencé à vouloir nous prendre en photo…

Ensuite, en se promenant dans la ville, on est tombé sur des ruines! Il n’y avait personne autre que nous… un bonheur en plein Delhi!

Ensuite, un autre temple. Cette fois, Birla Mandir. Les photos sont encore, malheureusement, interdites à l’intérieur.

Puis, on a rencontré quelqu’un. Appelons-le George. Il nous a amené à plein d’endroits! Dont ce temple du dieu singe.

India Gate…

Et le puit d’Agrasen Ki Baoli.

Tout en nous expliquant la culture

Le point amène la chance

Pour finir dans une agence de tourisme…. (voir la section sur Comment survivre à l’Inde). L’agence nous a finalement fait visiter le temple Akshardham. Encore une fois… pas de photo. Par contre, on le conseille fortement! C’est le plus beau monument de Delhi!

Le lendemain, nous sommes partis au Lodhi Garden. Grand jardin charmant, on y retrouve plusieurs tombes, un gym, des petits lacs, etc.

Cour du Habitat Center

Prêts du parc, nous sommes allé manger au Habitat Center, avant de ce rentre au Lotus Temple. Ce temple, composé presque entièrement de marbre blanc, est l’un des temples les plus visités de Delhi.

Puis, nous sommes allé au ISKCON temple.

Pour finir, nous sommes allés au Garden of Fives Senses.

Là, il était temps de quitter la ville pour aller dans l’Himalaya! Cependant, c’était sans compter sur les escroqueries. Celles-ci nous ont fait manquer notre train! Un gars voulait tellement nous vendre des billets de train qu’il nous a fait croire qu’il travaillait là et que notre train était annulé… M—–. L’agence de tourisme nous a, alors, payé un taxi pour se rendre à Rishikesh.

One thought on “Inde – New Delhi – 5 jours dans la pollution

  1. Pingback: Inde - Himalaya - Rishikesh et Dharamsala - Les noll ont deux ailes

Laisser un commentaire

%d blogueueurs aiment cette page :