Les noll ont deux ailes

Laos – Jour 17 – Visite de villages et Trekking à la cascade Khouang Si

Jour 17 : LUANG PRABANG – TREKKING A LA CASCADE KHOUANG SI

Et si on commençait la journée par relever un défi ? Se réveiller à l’aube pour participer au rituel des moines Bouddhistes appelé « Tak Bath ».

Quelle expérience! Dans le silence de 5 h 30 du matin, assister à la procession des dizaines peut-être une centaine de Bonzes et de novices pieds nus recevant des villageois les offrandes constituées principalement de boulettes de riz gluant.

Si vous aviez cette chance, n’oubliez pas de respecter les règles suivantes.

Une fois tout le monde debout, on démarre la journée par la visite des villages Ban Xienglek et de Ban Xiengkhong.

Situé à quelques 3 kilomètres du centre de Luang Prabang, les villages de Ban Xang Khong (aussi écrit « Ban Xeng Khong ») et de Ban Xieng Lek se sont spécialisés depuis des années dans la confection et la vente de soieries et de papier Saa.

Le papier de Saa est confectionné avec l’écorce du mûrier dans l’eau sur des tamis.

Des feuilles ou fleurs peuvent être ajoutées pour la décoration. Les tamis sont ensuite mis à sécher.

Le papier est ensuite découpé à la taille voulue.

Puis assemblé pour obtenir des cahiers ou des étuis. Les femmes travaillent à la confection la journée et à la vente sur le marché de nuit de Luang Pabrang de 17 h à 22 h. Quelle journée! Elles ne comptent pas leurs heures!

Beaucoup de « grands » magasins se sont développés ces dernières années dans les alentours, mais il reste aussi quelques métiers à tisser, traditionnels, employés par des locaux dont les techniques n’ont pas changé.

On peut s’essayer au filage. Pas facile!

Laissons faire les pro …

On apprend tout de l’élevage du vers à soie, depuis sa naissance

on suit sa croissance de semaine en semaine.

Il existe deux couleurs naturelles, le blanc et le jaune. Les autres couleurs sont obtenues grâce à des végétaux par macération.

Pour le tissage, on ne nous donne pas la possibilité d’essayer! Et c’est tant mieux! Que çà semble compliqué le comptage des fils.

On poursuit la visite des villages et découvrons un autre type d’artisanat, la sculpture sur bois … de ces magnifiques éléphants,

… ou de ces symboles religieux.

Que penser de ces enfants habillées en costume traditionnel pour attirer le touriste et lui vendre ce qu’on apprendra plus tard être des produits fabriqués en Chine?

Elles sont si jeunes!

Une fois encore, la mousson entraîne un changement drastique de notre programme d’aujourd’hui. Nous devons renoncer au trekking de 4 heures qui devait démarrer du village de Ban XiengMouk, et nous permettre de visiter le village ethnique de Khamu de Ban Longlao Song et le village Hmong à proximité de Ban Longlao Song. On en verra d’autres.

C’est donc en voiture et non à pied que nous poursuivons notre chemin vers les rizières et les potagers avant d’atteindre les forêts montagneuses.

La rando réduite à une heure peut démarrer. Le ton est donné! Bain de boue assurée!

Sur le chemin, nous n’explorons donc pas non plus une grotte qui a été utilisée comme un abri pour les habitants durant la deuxième guerre de l’Indochine. Même si on est resté zen depuis le début du voyage …

Tiens, les 7 Bouddhas de la semaine!

… on commence à en avoir marre des conséquences de la mousson sur notre voyage.

On profite quand même des paysages tropicaux. D’après vous, quelle taille fait la feuille en bas à gauche?

Avez-vous la bonne réponse?

Les feuilles, les arbres, tout est gigantesque dans cette forêt qui ressemble à la jungle.

Juste grandiose! On est des fourmis dans cette immensité!

On arrive au bout d’une heure sur une superbe esplanade. Que d’eau!

Ce ne sont que les prémices de la superbe cascade Khouang Si. Voulez-vous en connaitre la légende?On poursuit sur le chemin. Surprise, il y a tellement d’eau que le passage (des escaliers) est recouvert par la cascade. Pas le choix, il faut descendre, notre repas nous attend au pied de la cascade, impossible de faire marche arrière. Waou! Impressionnant, mais çà valait le coup de se faire manger par les sangsues, même si on s’en serait bien passé! Quelle horreur ces sangsues et Quelle beauté cette cascade!

Après la descente du haut de la cascade, nous jouissons d’un déjeuner typique Lao entre des paysages à couper le souffle. On a fait des envieux! Et nous et nous, ou est-ce qu’on passe commande? Pas pour vous pas pour vous! Çà c’était vraiment le luxe! Même pas honte!

Imaginez!

Pique-nique de luxe!

De nombreuses sources alimentent la cascade de Kuang Si. C’est fou, le volume d’eau qui circule ici! Ça déborde de partout! D’ailleurs, on ne pourra pas descendre autrement que par la route.Après le repas, nous  piquons une tête dans un bassin de la cascade en toute sécurité bien sûr dans lequel l’eau est sensée être turquoise. Avec toute cette mousson, à part sur mes ongles et mon maillot de bain, on ne verra encore pas ma couleur préférée! L’eau est plutôt couleur terre! Sniff!!

On visite un centre de conservation des ours, situé tout près, ou de nombreux ours ont été sauvés de fermes illégales. Tristounet de mon point de vue!

Avant le retour à Luang Prabang, toujours à cause de cette foutue mousson, nous ne ferons pas non plus la courte promenade au village Khamu de Ban Thapene où se trouvent les plus beaux bassins des cascades Kuang Si et ne visiterons pas le Parc des Papillons de Kuang Si, l’un des endroits à visiter absolument, où vous pourrez avoir une visite de 15 minutes pour apprendre les papillons et la flore locales. Retour à Luang Prabang.

Avant notre dernière nuit à la Villa Chitdara à Luang Prabang, on s’offre la soupe que nous avions repéré la veille. Le principe est original: vous choisissez vos ingrédients.

Vous les donnez au vendeur.

qui vous cuisine votre soupe succulente que vous allez ensuite déguster sur le trottoir assis à une mini table.

Une expérience très cool à vivre absolument.

A demain.

Laisser un commentaire

%d blogueueurs aiment cette page :